Le Club Dorothée, madeleine de Proust de toute une génération

Mis à jour : mars 18


Le mercredi 2 septembre 1987, TF1 lance sa première émission jeunesse en direct. Le

stress est palpable en coulisses. La bande-son démarre alors que l’animatrice vedette,

Dorothée, n’est pas arrivée sur scène. “C’est du direct ! “.

Fraîchement débauchée d’Antenne 2, celle qui deviendra l’idole de toute une génération

improvise et reprend l'émission en mains.

C’est ainsi que commence l’incroyable aventure du Club Dorothée, qui durera 10 ans.

Chaque semaine, ce sont des heures et des heures d’émission pour des records d’audience

à ce jour jamais égalés.

Avant l’école, après l’école, le mercredi, le samedi, le dimanche… Impossible d’y échapper.


Le Club Do’ est partout.

Aujourd’hui encore le Club Dorothée compte de nombreux fans. Quel quarantenaire ne se

souvient pas avec nostalgie de ces après-midis passés devant le petit écran ? Qui peut

résister à l’envie de chanter les génériques de Capitaine Flam ou Bioman ?

Alors ? Prêt pour un petit retour en enfance?


« C’est toujours les vacances au Club Dorothée »

Et pourtant, il y a du monde qui travaille, dans les studios de la Plaine Saint-Denis !

Pendant la période la plus faste, ce sont près de 3 000 personnes qui s’affairent pour monter

un programme de qualité.


Le Club des 5


Dorothée

Dorothée, pseudonyme de Frédérique Hoschedé, est une jeune actrice, repérée en 1978

par Jacqueline Joubert qui lui propose la présentation d’une émission pour enfants, Récré

A2.

Pendant cette période, elle commence à connaître le succès avec ses chansons (elle fait

même L’Olympia en 1981 ! ).

9 ans plus tard, TF1 l’invite à devenir sa directrice de l’unité de programmes jeunesse. Elle

accepte le poste et crée le Club Dorothée.


Ariane

Ariane Carletti est également actrice. Jacqueline Joubert est charmée par son caractère

pétillant. C’est ainsi qu’Ariane rejoint l’équipe de Récré A2 pour remplacer Dorothée, alors

appelée sur le tournage d’un film. Elle devient son amie et la suit sur TF1.


Jacky

Jacky, de son vrai nom Jacques Jakubowicz, quitte aussi Antenne 2 pour TF1. Après avoir

animé des émissions musicales, ce trublion rejoint Dorothée à la présentation du Club

Dorothée. Son Jacky Show en sera l’un des rendez-vous incontournables.


Corbier

Chansonnier de vocation, Alain François Roux se fait appeler Corbier. Lui aussi fait partie de

l’équipe Récré A2, dans laquelle il chante pour faire rire les enfants. Il garde sa guitare pour

suivre Dorothée (et son fameux nez ! ) et devenir co-animateur du Club Do’.


Pat

Connu, entre autres, pour être le premier « speakerin » en France, Patrick Simpson Jones

est aussi journaliste et présentateur de jeux télés. Ami de Dorothée, il intègre l’équipe de

joyeux animateurs dès 1987.



Une équipe bien entourée

Sur scène

Jouant en live chaque mercredi pour accompagner Dorothée, Les Musclés deviennent vite

très populaires. Ils ont d’ailleurs droit à leur propre sitcom.

Les choristes Martine et Francine, ainsi que les danseurs de la troupe Windo’s, assurent

aussi le spectacle dans ce grand show hebdomadaire.

Et si on ne voit jamais Olivier Martial Thieffin, il est pourtant bien présent ! Il est Monsieur

Cadeau, la voix off de l’émission.

Dans les coulisses

Bien sûr, le Club Do’ n’existerait pas sans le duo Jean-Luc Azoulay / Claude Berda. Avec

leur société AB Productions, les 2 hommes créent ce nouveau concept d’émission qui

deviendra un carton !

Jean-Luc Azoulay est partout ! Sous son pseudonyme Jean-François Porry, il écrit des

chansons pour Dorothée, les scénarios des sitcoms qu’ils produisent…

En régie, les manettes du Club Dorothée passent entre les mains de 12 réalisateurs

différents au cours de ces 10 années.

Parmi eux, le plus connu est sans nul doute Pat Le Guen !


En plateau

Destiné aux enfants, le programme s’attache à intégrer des séquences éducatives.

Le Dr Klein vient parler des animaux, Michel Chevalet rend la science plus accessible,

tandis que Gérard Majax étonne avec ses tours de magie.

« On a de la chance, on est tous invités »

Le Club Dorothée, c’est près de 30 heures d’émission par semaine !

Le mercredi, l’équipe enchaîne jusqu’à 6 heures de programmes en direct.

Si le contenu a évolué au fil des années, beaucoup de souvenirs communs sont encore

dans les mémoires.



Les dessins animés

Jem, Jayce, Actarus et les autres...

Au début, TF1 rediffuse des dessins animés rachetés à Antenne 2. Candy et Goldorak

débarquent ensemble sur la première chaîne, accompagnés des Minipouss, du Capitaine

Flam, de Jayce et les conquérants de la lumière…

Elle n’a pas d’autres choix car Silvio Berlusconi, alors patron de La Cinq, a fait main basse

sur toutes les nouveautés de France et d’Europe.


Le virage

Tout change à la rentrée 1988 ! AB Productions profitent des tarifs très accessibles des

dessins animés japonais pour se constituer un stock de programmes originaux.

Ces nouveautés connaissent un succès fulgurant, et contribuent au triomphe du Club Do’

sur ses concurrents !

Les postes de télé sont alors submergés par la « Japanimation ». Dragon Ball, Les

Chevaliers du Zodiaque, Sailor Moon… Voilà les nouveaux chouchous des enfants.

La loi des séries


Pour les petits… et les grands !

Entre les dessins animés se glissent aussi quelques séries américaines que l’on peut

regarder en famille.

Comment résister à l’espièglerie de Punky Brewster, aux facéties de Arnold et Willy ou au

regard exaspéré du papa dans Huit ça suffit ?

Oui, certains parents succombent eux aussi au charme de ces histoires pleines de moralité

et de bons sentiments.


Nouvelles stars

AB Productions amorce une petite révolution dans le paysage audiovisuel avec les

premières sitcoms françaises.

Tout commence en 1991 avec Premiers baisers. Un an plus tard, Hélène et les garçons et

Le miel et les abeilles voient le jour. Et ce n’est que le début… Guillaume Canet, Alice

Taglioni, Alexandra Lamy et quelques autres y ont fait leurs premiers pas !

Un vrai show en live !



Des chanteurs de tous horizons

Certaines vedettes des sitcoms ajoutent une corde à leur arc en se lançant dans la chanson.

Jean-Luc Azoulay leur écrit des paroles assez simples, mais entêtantes. Et ça fonctionne !

Christophe Rippert, Anthony Dupray ou encore Hélène Rollès poussent la chansonnette aux

côtés de Dorothée (qui continue de vendre des millions de disques ! ).

Les amis de la chanteuse sont aussi conviés à la rejoindre pour ces concerts du mercredi.

Carlos, parrain de l’émission, Indra, Benny B, Jeanne Mas… Tous viennent profiter de

l’exposition médiatique offerte par le Club Dorothée.

Ils ne sont pas les seuls ! Des stars internationales comme Ray Charles, Haddaway, Paula

Abdul ou le groupe Wet Wet Wet viennent chanter en France, chez Dorothée !


Des invités prestigieux

Quel est le point commun entre François Mitterrand, Soeur Emmanuelle, Charles Aznavour

et Albert Uderzo ? Ils ont tous accepté l’invitation du Club Dorothée ! Et cette liste n’est pas

exhaustive.

Le 14 décembre 1988, le spationaute Jean-Loup Chrétien participe à l’émission depuis sa

station spatiale. Il communique en triplex avec le plateau de l’émission et la scène de Bercy

sur laquelle Dorothée est en train de chanter. Un exploit pour l’époque !

« Du lundi au dimanche »

Émission de tous les records, le Club Dorothée a eu son lot de détracteurs. Si aujourd’hui on

ne retient que les bons côtés, le vent des critiques a souvent soufflé fort…

La polémique

Dès les premières diffusions, les dessins animés japonais sont dans le collimateur de

journalistes, d’associations de parents et de personnalités politiques. Ils s’unissent

régulièrement face à un contenu qu’ils jugent trop violent ou non adapté au jeune public.

Qu’il s’agisse de Ken le survivant, les Chevaliers du Zodiaque ou encore Dragon Ball Z, le

CSA exige des modifications.

En 1993, représentée en Jeanne d’Arc sur la une de VSD, Dorothée monte au créneau et

répond aux objections dans une longue interview. Le titre du magazine ? « Faut-il brûler

Dorothée ? » !


AB ROAD by Mr Cute

Des chiffres impressionnants

Pendant 10 ans, plus d’un enfant sur 2 regarde le Club Dorothée, diffusé jusqu’à 40h par

semaine pendant les vacances.

L’émission atteint en moyenne 68% de part d’audience, avec un pic à 86% lors d’un prime !

Certes, il n’y avait que 6 ou 7 chaînes. Mais quoi qu’il en soit, ce score pour une émission de

télé reste invaincu à ce jour.


Le 30 août 1997, le Club Dorothée ferme ses portes après une dernière émission. Avec lui,

c’est tout un concept qui disparaît. Ce sont des amis qui nous quittent, laissant derrière eux

un sentiment de vide…

Les enfants de cette époque sont devenus adultes. Pourtant, ils gardent encore en eux un

profond attachement à ce programme qui les a accompagnés toute leur enfance. Comment

l’expliquer ?

La regrettée Ariane a donné la réponse dans une interview pour le site belge DH :

« Parce qu’on a tenu 10 ans. Et 10 ans, dans la vie d’un gamin, c’est énorme ! ».